Contenu principal

Message d'alerte

Christian Favier, President du Conseil general du Val de MarneDix ans après le constant est sans appel. Concernant l’accessibilité, la France est encore en retard. Malgré la loi du 11 février 2005 qui va fête ses dix ans, les collectivités n’ont pas réussi à être présentes à temps pour 2015. Mais dans le Val-de-Marne, les élus municipaux ont essayé de mettre tout en œuvre pour que le plus grand nombre de lieux accueillant du public handicapé soient aux normes. Les nouveaux le sont bien évidemment. Pour le président du Conseil général du Val-de-Marne, Christian FAVIER (PCF), il était important de faire le maximum le chantier étant loin d'être finit.

Deza NguembockOn est tous différents. Malgré son handicap, on est des citoyens comme tous les autres. C'est pour cette raison qu'à travers les témoignages de Nicolas Bissardon, Blandine Bricka, Marie Decker, Deza Nguembock, Lalie Segond et Benoît Walther, ces derniers ont ainsi voulu dire avec des mots comment is vivaient leur handicap. Ce livre est donc un exutoire pour eux. Pour sa part, Deza Nguembock, directrice de l'agence ESHLab, cet ouvrage aura surtout permis de répondre aux problématiques des personnes qu'elles soient ou non en situation de handicap.

Francis CHAISEC’est le mal du siècle. Alors que la lèpre fait de nombreuses victimes, la 62e journée mondiale de lutte contre la Lèpre, qui se tiendra les 24 et 25 janvier prochains, espère faire reculer cette maladie. À cette occasion, l’Ordre de Malte espère récolter 1,5 million d’euros pour cette cause afin de continuer à financer les programmes de lutte contre la lèpre. Pour le directeur des programme lèpre Asie du Sud-Est à Ordre de Malte France. Pour, Francis CHAISE, les gens qui détectent ce bacille sont de mieux en mieux formés. Maintenant reste au patient de s’auto-examiner afin de le guérir au plus vite grâce à la polychimiothérapie.

Jean Louis_Fousseret_maire_de_BesanconÀ l’occasion des vœux à la presse ce mercredi dans les locaux de l’Association des maires des grandes villes, le vice-président, Jean-Louis Fousseret, en l'absence pour raison de santé du président Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a rappelé que depuis une quinzaine d’années, le regard sur le handicap avait évolué. Pourtant, il y a encore du travail notamment sur l’accessibilité et l’emploi des personnes en situation de handicap. Le maire de Besançon et président du Grand Besançon, n’a pas voulu reporter la responsabilité sur ses collègues élus de la République concernant l’échec de la loi du 11 février 2005 sur l’accessibilité qui ne sera pas tenu pour 2015.

Michel DEBOUTDans le livre « Le traumatisme du chômage » disponible ce jeudi en librairie publié au édition Atelier, Michel DEBOUT, médecin et spécialiste du suicide, dénonce un véritable scandale de santé publique. Un phénomène qui touche aujourd’hui près de cinq millions de personnes en France et qui au sein des personnes en situation atteint près de 23 %. Depuis plusieurs années, l’auteur alerte les services de santé et de mobiliser le gouvernement sur les dégâts sanitaires, individuels, familiaux et collectifs. C’est pour cette raison que Michel DEBOUT, médecin, homme politique, expert judiciaire et consultant sur les questions de risques psychosociaux et de violences, a voulu dépeindre dans son ouvrage la vie au quotidien d’un chômeur d’un point de vue médical et psychique.

Gerard LEFRANC Directeur de la Mission Handicap du groupe THALESÀ l’occasion de la signature d’un huitième accord Groupe en faveur des personnes en situation de handicap, le direvcteur de la mission insertion chez Thalès, Gérard LEFRANC, Gérard LEFRANC? Directeur de la Mission Handicap du groupe THALES et Administrateur du Gesat au titre des entreprises partenaires, est revenu sur cet accord avant d’aborder le chômage des personnes handicapées. Pour lui, la solution, c’est de mettre en place une formation solide, comme le fait Thalès avec ses pôles d’excellences à Millot et à Mulhouse, et d’ouvrir davantage la voie par l’alternance.

Interview Stephane_BRIDELMême si le chômage des personnes en situation de handicap atteint les 23%, le secrétaire Générale du Fond handicap et société, Stéphane Bridel, met en lumière quelques retards par rapport à la loi du 11 février 2005. Même si elle aapporté des choses bénéfique, il faut lui redonner un second souffle. Pour lui, il faut simplifier le système pour n’avoir qu’un seul interlocuteur et lui donner plus de moyens pour faciliter l’embauche des travailleurs handicapés au sein des entreprises.