Contenu principal

Message d'alerte

2012.11.27.incendie-atelier-caritas-allemagneConsidéré déjà par beaucoup comme le plus grave accident parvenu au Bade-Wurtemberg depuis 40 ans, cet incendie aura ravagé en 30 minutes un bâtiment situé plein cœur de la Forêt-Noire à Titisee-Neustadt.

Un bâtiment qui abritait un atelier de l'organisation catholique CARITAS et dans lequel travailler des personnes handicapées.

Si à l'heure à actuel les raisons du drame ne sont pas encore identifiées a précisé Alexander WIDMAIER, un des responsables des pompiers, la cause pourrait être explosion produite où étaient stockés des produits chimiques.

À l'heure actuelle alors que toutes les victimes n'ont pas été identifiées le bilan est lui très lourd avec 14 morts et huit blessés graves.

La découverte d'autres victimes était néanmoins exclue hier. « Le bâtiment est vide, il n'y a plus de morts », a déclaré un porte-parole de la police, Marco TROLL.

Des victimes choquées par les flammes

Un incendie qui aurait selon un des responsables des pompiers aurait débuté peu avant 14 h locales la fumée s'est répandue "très rapidement et massivement qui sera la cause des décès ou des blessés" a-t-il expliqué. Les hommes du feu qui auront après leur arrivée munie de masques respiratoires ont alors engagé une spectaculaire opération de sauvetage afin de venir en aide à 50 personnes qui appelaient à l'aide depuis les fenêtres et qui ont pu être sauvées.

D'autres qui s'était enfui loin du bâtiment avant l'arrivée, des secours ont reçu le soutien d'une cellule psychologique forte de 25 personnes a été envoyée sur place pour réconforter les rescapés qui, en raison de leur handicap, ne pouvaient réagir de manière rationnelle.

Certains ayant été pris de panique à la vue des flammes. Une opération qui aura nécessité au final près de 300 pompiers et secouristes ainsi que deux hélicoptères ont été mobilisés par cette opération maîtrisant l'incendie en 30 minutes et éteint en une heure.

Le maire de Titisee-Neustadt, Armin HINTERSEH, qui à lui exprimer son incompréhension face à tel incendie a souligné que le bâtiment de trois étages, occupé par Caritas depuis cinq ou six ans, était de construction relativement récente et conforme, en principe, e aux normes anti-incendie. « C'est bouleversant. Nous devons découvrir à présent ce qui s'est passé », a-t-il notamment déclaré à la télévision allemande.

Il préparait les décorations de Noël

Selon l'association Caritas organisation caritative catholique, cet atelier employait 120 personnes environ handicapées mentales et physiques, âgées de 20 à 65 ans, pour des travaux de menuiserie, d'assemblage de pièces métalliques et électriques pour plusieurs entreprises de la région.

À cette époque de l'année, ils fabriquaient notamment des objets décoratifs en bois pour les marchés de Noël. En Allemagne, quelque 559 000 personnes sont employées par l'organisation dans plus de 24 500 sites différents.

L'organisation qui a fait part de « sa grande tristesse ». « Nous savons que les collègues sur place vont tout faire pour déterminer les causes de cet événement terrible », a souligné le président de Caritas, Peter NEHER, dans un communiqué.

Pour le ministre-président du Bade-Wurtemberg, Winfried KRETSCHMANN, qui s'est rendu sur le lieu de la catastrophe en hélicoptère depuis Stuttgart celui-ci, a souhaité exprimer sa compassion et transmettre un message de condoléances de la chancelière Angela MERKEL qui s'est déclarée « bouleversée » avec qui il discute au téléphone selon.

La Rédaction

Jérôme, opération de taraudage, atelier de mécanique, Fondation Saint-Hubert, site de Noës. Cette fondation Suisse (Valais) accueille et emploie, à travers 5 centres, plus de 270 personnes ayant un handicap.©oitSelon une étude rendue publique par l'Office fédéral de la statistique de la Confédération suisse de Neuchâtel rendue aujourd'hui, ils seraient ainsi deux personnes handicapées sur trois exercent une activité professionnelle et un quart d'entre elles bénéficient d'une aide pour travailler. Trois sur quatre indiquent être restreintes dans leur activité professionnelle en raison de leurs problèmes de santé, particulièrement dans le type de travail exercé et le volume de travail. Des résultats ressortent d'un module d'enquête sur l'emploi des personnes handicapées conduit par l'Office fédéral de la statistique (OFS) en 2011.

Le jeune anglais de quatre ans Sébastien dit Seb et sa mère Caroline WhiteDécidément si les pays anglophones sont parfois en retard dans le principe de la solidarité envers les personnes handicapées ceux-ci sont parfois en avance sur l'inclusion. La présence de ce petit garçon trisomique, Sébastien White, âgé de quatre ans sur le catalogue de Noël de l'emblématique chaîne de magasins britannique Marks and Spencer en est la preuve. Selon la chaîne de magasins celui aurait été sélectionnée après une annonce sur la page Facebook déposée par sa Caroline White sa mère.

Une mère lors de son annonce faisait remarquer à la chaîne de magasins et notamment au magasin de High Street l'absence d'enfants « différents » dans la publicité. « Seb (diminutif de Sebastien) a des traits frappants, inhabituels, mais il est plein de charme et de malice », avait-elle affirmé, une remarque soutenue par les internautes anglais.

Un jeune Anglais qui n'en est pas a son coup d'essai puisque ce dernier avait déjà été sélectionné par la marque anglaise de vêtements pour enfants Jojo Maman Bébé pour une campagne publicitaire à la télévision réalisée par Jake Nava. Seb qui après un mois d'attente est arrivée heureux devant les photographes qui selon sa mère « ont été extraordinaires avec lui » il vrai souligne-t-elle avec amusement, c'est « qu'il aime être le centre de l'attention et adore les caméras et les et être prise en photos ».

La chaîne du magasin Marks and Spencer.qui selon un de ses responsables a lui déclarée dans le communiqué «Nous sommes toujours à la recherche d'enfants qui s'amusent devant la caméra et ce fut un plaisir de travailler avec Seb ».

La société évolue, avec des précédents

Valentina une petite américaine âgé en juillet 2012 de dix mois et qui cette été devenu l'égerie des plus grande marque de Maillot de bain de l'espagnol Dolorès Cortes Il vrai que si pour le magasin il s'agit d'une première cela n'a pas le cas en Angleterre puisque la première marques à avoir fait ce choix avait été la marque provocatrice, Benetton en 1998. Autre cas, mais cette fois aux États-Unis, celui de Ryan Langston qui était déjà apparu, à l'âge de six ans, dans les publicités de deux marques.

Dernier précédent en date, et d'importance juillet dernier, avec la petite Valentina âgé elle de 10 mois qui devenu la nouvelle égérie de la marque de maillots de bain Dolorès Cortes avec son sourire éclatant. Un choix qui et lui une première, car la petite fille est devenue la première personne atteinte du syndrome de Down plus communément connu sous le nom de trisomie 21 à être désignée principal modèle d'une campagne publicitaire d'une telle ampleur.

Celle-ci choisit par la célèbre créatrice espagnole afin d'adresser un message clair d'intégration. Selon elle, "les personnes souffrant de trisomie 21 sont toutes aussi belles et méritent les mêmes opportunités que les autres". Tout en revendiquant sa volonté d'adresser "un message clair d'intégration". La créatrice espère même que cela puisse "générer une transformation plus que nécessaire dans notre société".

Un comportement qui prouve que cela est possible. Reste à convaincre désormais les entreprises françaises à faire le pas. Car si beaucoup estime que la personne handicapée n'est visible que dans le handicap moteur. Une conception malheureusement encore rétrograde.

La Rédaction

La Commission européenne a invité la Slovaquie à veiller à ce que les personnes assurées en vertu du régime de sécurité sociale slovaque, mais résidant dans un autre État membre peut obtenir des avantages pour les personnes gravement handicapées.

Frontiere européenne avec la république slovaqueEn refusant de fournir ces prestations à des personnes qui vivent dans d'autres États membres, la Slovaquie est en violation de ses obligations en vertu du droit de l'UE et notamment l'article 48 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, mis en œuvre par le règlement (CE n ° 883 / 2004) et priver les personnes gravement handicapées de prestations auxquelles ils ont droit.

La Commission estime que le soignant slovaque allocation, l'allocation d'invalidité et l'allocation en espèces est là pour compenser les coûts accrus pour les personnes gravement handicapées devraient être offerts aux personnes admissibles aux mêmes conditions s'ils résident à l'extérieur Slovaquie.

La demande prend la forme d'un avis motivé au titre de la procédure d'infraction de l'UE. Si la Slovaquie ne pas notifier à la Commission dans les deux mois des mesures pour assurer le respect de ces obligations en vertu du droit communautaire, la Commission peut décider de renvoyer l'affaire devant la Cour de l'Union européenne de justice.

La Rédaction

Un des passagers russe refusé sur un des vols de la compagnie aérienne allemande Un groupe de passer 34 passagers russes annoncés son attention de porter plainte contre la compagnie arienne allemande Air Berlin, ayant l'accès à son vol vers Düsseldorf en situation de handicap. Un groupe de russe qui devait participait a pour une conférence internationale sur les problèmes d'accessibilité et d'intégration des handicapés dans la société.

Une délégation composée de 17 handicapés et leurs accompagnateurs, devait décoller lundi matin à bord du vol 8415 de la compagnie Air Berlin. Après avoir été recueillis par le personnel médical, puis l'enregistrement et le dépôt des bagages, ces derniers passant par un poste médical, où ils sont installés dans un fauteuil spécial, plus étroit, tandis que son propre fauteuil passe en soute. Par ailleurs, les personnes handicapées passent en priorité toutes les formalités douanières sans difficulté. Ls difficultés vont elles commencé « quand la délégation est montée à bord. Les agents de sécurité responsables de l'embarquement ont consulté l'équipage avant d'annoncer que celui-ci ne pouvait accueillir que deux personnes handicapées à bord ». Natalia LAGOUTINA.

Le représentant d'Air Berlin, essayant de trouvé une solution au cours d'une discussion de près de deux heures, un pilote qui aurait menaçait de ne pas décoller du tout. Ce dernier se référant au règlement intérieur interdisant la présence de plus de deux handicapés par vol, l'équipage a proposé de constituer des groupes de deux pour prendre les vols suivants. La compagnie aérienne qui évoquant cette restriction n'a, pour l'instant, réussi à obtenir aucun commentaire officiel à ce sujet au siège de la compagnie à Berlin.

Seulement deux personnes en fauteuil roulant ont été admises à bord, a déclaré à RIA Novosti Vera PLOTNIKOVA, l'un des accompagnateurs, responsable du groupe de travail sur la coopération internationale et régionale auprès du président russe pour les affaires des handicapés. Les autres ; six personnes en fauteuil roulant dont le député Vladimir KROUPENNIKOV, Iouri BAOUSSOV du Conseil public pour les problèmes des handicapés auprès du président du Conseil de la Fédération similaire au Sénat français, ainsi que sept accompagnateurs, y compris Vera PLOTNIKOVA et sa collègue Nadejda BELKOVA – ont dû quitter la zone de sécurité et récupérer leurs bagages.

Une plainte sera déposée contre la compagnie aérienne

Pour ceux qui ont pu décollé vers l'Allemagne ont assuré porter plainte contre la compagnie allemande, « Ironie du sort: on partait précisément en Allemagne pour apprendre à rendre l'environnement accessible et intégrer socialement les personnes handicapées », a déclaré Nadejda BELKOVA. Une situation incompréhensible selon les passagers qui ont précisé avoir acheté les billets un mois et demi à l'avance. Ils se sont d'abord adressés directement à la compagnie aérienne Air Berlin, qui leur a indiqué ne pas travailler avec des groupes. Ses représentants ont conseillé aux organisateurs de s'adresser à l'agence russe Jet Travel, qui représente les intérêts de plusieurs compagnies, dont celle-ci.

Des membres de la délégation avoir déclaré avoir passé plusieurs heures sans nourriture, même s'il reconnaît, le représentant de la compagnie Sergueï leur a ensuite acheté des sandwichs sur ses propres fonds. Les personnes handicapées auront finalement pris le bus mis à leur disposition par le département des droits sociaux de Moscou pour se rendre à Cheremetievo afin d'embarquer sur un vol d'Aeroflot. Reste a savoir pour l'instant qui payera les 76 000 roubles environ 1.900 €, pour les 13 nouveaux billets tout le remboursement des billets perdus.

Le député et les autres membres du groupe sont stupéfaits, car auparavant, la société allemande coopérait KROUPENNIKOV toujours avec les personnes handicapées. « Nos compagnies aériennes ne se sont jamais permis ce genre de choses. On a des groupes de 20 personnes en fauteuil roulant qui ont déjà volé et quand nous accueillerons l'Olympiade, ils comptent aussi faire embarquer seulement deux personnes pendant un mois? », a déclaré le député. Il a dit à RIA Novosti qu'il veillerait à ce que cette situation ne reste pas sans conséquence. « S'il s'était agi d'une compagnie russe, tout le monde aurait été indemnisé au moment de la notification. Je doute qu'on y arrive avec une compagnie aérienne étrangère. Mais il est possible que les autorités russes chargées du transport puissent représenter les intérêts de ces passagers et forcer les compagnies aériennes à payer une indemnisation », a déclaré Dmitri IANINE, président de la direction de la Confédération internationale de sociétés représentant les droits des consommateurs.

La Rédaction

les victimes en fauteuil de la compagnie Iberia a l'aéoroport de madridUne fois de plus les transports aériens nous montrent qu'il ne semble pas accepter certaines règles y compris européennes. C'est le sentiment qu'aura ressenti un groupe de douze passagers originaire de Suisse dans le vol Madrid / Genève le 23 septembre dernier. Arrivé de Málaga où il venait de passer un séjour, ce groupe composé de six personnes en fauteuil et six accompagnantes abandonnées à leur sort lors du transit pendant 24 heures...

Les victime potentielle du Duogynon Un tribunal de Berlin a débouté jeudi un Allemand âgé de 34 ans, affirmant être handicapé de naissance à cause d'une préparation du laboratoire Bayer Schering, le Duogynon, utilisé dans les années 1970 comme test de grossesse et retirer en 1978. Le tribunal a repoussé la demande de dédommagements d'André Sommer, dont la mère s'était vu prescrire en 1975 du Duogynon comme test de grossesse, au motif que les faits sont prescrits, car remontant à plus de 30 ans.