Contenu principal

Message d'alerte

Oscar Pistorius au 2e jour de son proces en mars 2014La commission sud-africaine des libérations anticipées a annoncé vendredi avoir reporté l'examen de la demande de libération du champion paralympique Oscar PISTORIUS au 15 octobre, afin de consulter la famille de la victime. Auparavant, la porte-parole de la famille PISTORIUS avait annoncé que la commission allait se réunir le 21 octobre. C'est le feuilleton judiciaire de cette fin d'année. Sortira, ne sortira pas ?

Oscar Pistorius lors de son procesLa justice a ordonné au champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, condamné pour avoir tué sa petite amie en 2013, de suivre une psychothérapie, selon un communiqué des services pénitentiaires mardi. La commission d'appel chargée d'examiner la demande de libération anticipée de l'ancien sportif « a ordonné que le détenu suive une psychothérapie afin de prendre conscience des facteurs criminogènes du crime qu'il a commis », ont annoncé les services pénitentiaires.

Oscar Pistorius lors du verdict de premiere instance en septembre 2014La date du procès en appel de l'ancien athlète sud-africain Oscar Pistorius, condamné à 5 ans de prison pour l'homicide involontaire de sa compagne, est fixé au 3 novembre, a-t-on appris de source judiciaire mardi. Nouveau rebondissement dans l'affaire PISTORIUS. Après avoir été condamné à cinq ans de prison pour la mort de sa compagne Reeva STEENKAMP, abattue par balles dans la maison de l'athlète à Pretoria en février 2013.

Oscar Pistorius lors de son procesLa sortie de prison anticipée de l'ex-champion paralympique Oscar PISTORIUS, bloquée en août dernier par le gouvernement sud-africain, a été réexaminée aujourd'hui 18 septembre par les trois juges de la commission des libérations anticipées. Mais la commission s'est séparée sans fournir aucune indication sur l'issue de la procédure.

Oscar Pistorius_lors_du_verdict_de_premiere_instance_en_septembre_2014L'athlète paralympique sud-africain Oscar PISTORIUS, condamné le 21 octobre 2014 à cinq ans de détention pour avoir tué sa petite amie en 2013, sortira de prison le 21 août, après dix mois de prison. Une possibilité que le procureur eût pourtant refusé, le 18 mai dernier 2015, et dont la mère de la victime, June STEENKAMP avait jugé que dix mois de prison « ne soient pas assez » (v.article). Un homme dont l'avenir n'est pour autant pas assuré puisque le procès en appel sera examiné en novembre prochain, avec le risque d'un verdict plus lourd.

June STEENKAMP la mere de ReevaLa mère de Reeva STEENKAMP, dont sa fille a été tuée en 2013 par Oscar PISTORIUS, s'insurge contre une possible libération conditionnelle anticipée pour bonne conduite dès le mois d'août. Dans un entretien accordé au Sunday Times, l'un des trois plus grands quotidiens sud-africains, June STEENKAMP juge que dix mois de prison « ne soient pas assez pour quelqu'un qui a causé la mort d'une autre personne ». Maintenant, c'est à l'administration pénitentiaire d'évaluer cette demande, à moins que la Cour suprême d'appel, qui siégera en août, casse le jugement et condamne Oscar PISTORIUS pour meurtre.

Le procureur_Gerrie_Nel_en_aout_2014Condamné le 21 octobre dernier a cinq de prison pour homicide involontaire et usage excessif d’une arme a feu, le champion handisport ou il purge sa peine a la prison de Pretoria, incarcéré dans une cellule de l'aile médicalisée, n’en a pas finie avec la justice. Le procureur, Gerrie NEL, aura donc estimé que la peine ne pouvait correspondre a la réalité a ce que souhaité aussi les Sud-Africains. Une décision annoncée par le porte-parole, Nathi MNCUBE, sur Twitter qui a précisé que le ministère public « va faire appel à la fois de la condamnation et de la peine ».