Contenu principal

Message d'alerte

Vaccin contre la rougeoleLe Bureau régional de l’OMS pour l’Europe vient de lancé un appel a tous les les responsables politiques, les agents de santé et les parents à intensifier sans attendre la vaccination contre la rougeole chez tous les groupes d’âge à risque. Ainsi pourra-t-on mettre fin aux flambées épidémiques sévissant dans les pays de la Région européenne de l’OMS  et empêcher la survenue de flambées similaires à l’avenir. Une maladie dont les conséquences les plus graves peuvent provoquer des handicaps physiques ou neurologiques.

Parmi cette alerte sept pays de la Région ont signalé 22 657 cas de rougeole en 2014 et jusqu’à maintenant en 2015. L’objectif de l’élimination de la maladie d’ici la fin 2015 est donc mis en péril. Même si les cas de rougeole ont diminué de 50 % de 2013 à 2014, on observe encore d’importantes flambées épidémiques.

« Sachant que le nombre de cas de rougeole dans la Région européenne a baissé de 96 % au cours de ces deux dernières décennies, et que nous sommes tout près de l’élimination de la maladie, ces chiffres ne peuvent que nous surprendre. Nous devons sans plus tarder mener une action collective afin de combler l’insuffisance immunitaire », a souligné le Dr. Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. « En effet, il est inacceptable que la rougeole continue à faire des victimes et à coûter de l’argent et du temps après les efforts déployés ces 50 dernières années afin de rendre disponibles des vaccins sûrs et efficaces. »

Les flambées épidémiques continuent de sévir en Europe de par la présence de poches de populations sensibles non vaccinées ou sous-vaccinées, notamment en raison du nombre croissant de parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants ou voient une entrave à l’accès à la vaccination. Les voyages peuvent accroître le risque d’exposition au virus de la rougeole ainsi que sa propagation chez les populations sensibles qui ne sont pas vaccinées.

« La priorité est désormais de lutter contre les flambées épidémiques dans tous les pays touchés moyennant des activités de vaccination qui ciblent les personnes à risque », conclut le Dr. Nedret EMIROGLU, directrice adjointe de la Division des maladies transmissibles, de la sécurité sanitaire et de l’environnement au Bureau régional de l’OMS pour l’Europe. « En même temps, tous les pays, sans exception, doivent maintenir un niveau très élevé de couverture vaccinale régulière contre la rougeole, afin de prévenir la survenue d’autres flambées épidémiques dans notre Région et d’éliminer la rougeole une fois pour toutes. »

Parmi les mesures nécessaires à la lutte contre les flambées épidémiques actuelles, l’OMS rappel qu’il convient notamment d’améliorer la surveillance  afin de dépister tous les cas suspects et de procéder à leur enquête, de

Cas rougeole signales 201-2015 en Europedétecter rapidement les cas et déterminer les chaînes de transmission ou encore de rendre disponibles des informations de qualité fondées sur des bases factuelles quant aux avantages et aux risques associés à la vaccination contre la rougeole.

Pour soutenir les pays européens dans ces efforts, le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a lancé un nouveau Plan d’action européen pour les vaccins, une interprétation régionale du Plan d’action mondial pour les vaccins. Les États membres ont approuvé le plan d’action européen en septembre 2014 lors de la session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe. Beaucoup plus d’informations sur la rougeole et la rubéole en Europe sont disponibles sur le site Web du Bureau régional , notamment des rapports de données épidémiologiques , un programme de mesures accélérées en vue d’éliminer la rougeole et la rubéole  et un cadre pour la vérification du processus d’élimination.

Les complications graves de la rougeole

La rougeole peut entraîner des complications graves nécessitant une hospitalisation. Les complications sévères sont plus fréquentes chez les enfants de moins de un an et les adultes de plus de vingt ans. La rougeole peut ainsi entraîner : une otite aiguë (complication très fréquente chez le nourrisson), une laryngite ; une broncho-pneumonie parfois avec des difficultés respiratoires sévères nécessitant une hospitalisation ; une complication neurologique comme l'encéphalite dans un cas sur mille.

Elle se manifeste par une fièvre élevée, des maux de tête, des troubles de la conscience et peut entraîner le décès ou des séquelles graves irréversibles dans 30% des cas (troubles mentaux, paralysie, épilepsie) ; une conjonctivite qui peut évoluer vers une atteinte de l'œil (kératite) et la perte de la vue ; des douleurs abdominales avec diarrhées ; un purpura thrombopénique, une myocardite, une atteinte du foie ou des reins sont aussi possibles.

La rougeole comporte également un risque plus élevé de complications graves chez : les femmes enceintes avec risque d'anomalies du fœtus, de mort in utero du fœtus et de rougeole congénitale selon la date de survenue de la rougeole ; les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire des personnes ayant des défenses immunitaires affaiblies ; les nourrissons de moins d'un an qui ne peuvent pas être vacciné.

La rougeole est de retour en France !

Alors que la rougeole a quasiment disparu dans de nombreux pays (Amérique en particulier), la France est depuis 2008 confrontée à une épidémie de rougeole. Même si le nombre de cas a diminué en 2013, la transmission continue. Alors qu'une quarantaine de cas seulement étaient déclarés en 2006 et 2007, une épidémie de rougeole a été observée en France à partir de 2008, avec 600 cas cette année-là. Cette épidémie s'est accentuée ensuite avec près de 15 000 cas déclarés pour la seule année 2011. En 2012, le nombre de cas a diminué avec encore 859 cas déclarés mais le virus continue à circuler en 2013 en particulier dans le Sud de la France. Au total, entre janvier 2008 et fin 2012, plus de 23000 cas ont été déclarés en France. Pour se tenir informé de l'évolution de l'épidémie en France : www.invs.sante.fr

La Rédaction

Affiche-Journee-du-Coeur-2015Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 25 millions de personnes vont mourir d’un accident cardiovasculaire ou d’une cardiopathie d’ici à 2030. C’est pour cette raison que cette journée mondiale du cœur, qui aura lieu ce samedi, pourra ainsi réduire ces chiffres. À cette occasion, PasseportSanté et la Fondation cœur et artères ont édité un guide illustré de 40 pages pour garder ou retrouver un cœur en pleine santé.

Alors que le cœur de milliers de couples va battre à l'unisson à l’occasion de la Saint-Valentin, PasseportSanté et la Fondation cœur et artères ont édité un guide illustré de 40 pages, ce samedi à l’occasion de la journée mondiale du cœur. Rappelons que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 25 millions de personnes vont décéder d’une cardiopathie ou d’un AVC d’ici à 2030.

Au travers de sept grands conseils, les lecteurs découvriront comment se prémunir des maladies du cœur. Il faut donc combattre les facteurs en amont tels que le tabagisme, la mauvaise alimentation, l’obésité, le manque d’activité physique, l’hypertension ou encore le diabète afin de prévenir d’une maladie cardiovasculaire.

Grâce à cet ouvrage « 7 jours pour un cœur en pleine santé », les lecteurs pourront avoir des réponses à leurs questions simples et fondamentales telles que : quelle quantité de sel consommer au quotidien ?, à partir de combien de fruits et légumes y-a-t-il un réel bénéfice sur la santé ?, quel sport est-il préférable de pratiquer et à quelle fréquence ? Ce guide pratique permettra aux lecteurs de réaliser un check-up complet sur leur mode de vie et leur état de santé en vue d’adopter des habitudes plus saines. Car l’objectif, c’est de protéger son cœur.

Un ouvrage que Philippe a lu et qu'il a trouvé dans ce guide «un formidable condensé de tout ce qu’il faut savoir sur son alimentation et sur les bonnes habitudes à prendre au quotidien pour un cœur en pleine forme ! De plus, il y a des pages d’astuces et des tableaux récapitulatifs qu’on peut utiliser au quotidien. Il est riche et complet, tout simplement ».

Une journée que l'alliance du cœur et le SNSMCV (Syndicat national des Spécialistes Maladies du Cœur et des Vaisseaux) ont choisies cette année, comme thème principal, l'insuffisance cardiaque, touchant plus d'un million de personnes en France. A cette occasion le Professeur Philippe MENASCHE chirurgien cardiaque à l'hôpital européen Georges-Pompidou, qui a réalisé la première greffe mondiale de cellules cardiaques obtenues à partir de cellules souches embryonnaires humaines ouvrira les forums de discussions à 9H15 à Neuilly. La journée du coeur, sera pour lui l'occasion de parler des nouvelles perspectives offertes par la thérapie cellulaire.

Outre Neuilly-sur-Seine, vous pourrez retrouvez les conférences, tables rondes, expositions et ateliers dans six villes de France : Dole (39), Montbéliard (25), Strasbourg (pendant 2 jours) 67), Toulouse (Thil) (31), et La Rochelle (17) ainsi que le programme complet sur le site de la journée du cœur.

La Rédaction

 

 

 

 

Thomas Epileptique ne 1999À l'occasion de la Journée internationale de l'épilepsie qui aura lieu ce lundi, plus de 50 millions de personnes dans le monde pourront témoigner que l'épilepsie n'est pas une « maladie honteuse ».Une maladie connue depuis l'Antiquité où elle est décrite dans des textes indiens, grecs et romains. Bien que le terme au singulier reste d'usage courant, il serait plus exact de parler d'épilepsies au pluriel, ou de syndrome épileptique, car le trouble a des causes, des mécanismes et des manifestations divers. En France, on a recensé plus de 500 et 600 000 cas soit environ 1 francais sur sept. Même si des traitements existent certains se trouvent dans des situations d'échec thérapeutiques. Pour ceux-là, la stimulation du nerf vague (SNV) peut apparaître comme la solution miracle à tous leurs problèmes.

Les medicaments contre le cancer rapporte grosLe cancer demeure la première cause de mortalité dans le monde. À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer qui a lieu ce mercredi, la Députée écologiste et qui siège au Parlement européen, Michèle RIVASI, tient à rappeler le prix scandaleux des médicaments anticancéreux. Cette dernière veut garantir un accès aux soins pour tous, dans le cadre d'une démocratie sanitaire.

Si dans la logique commerciale de l'industrie pharmaco-chimique, plus de cancers c'est plus de profits - en témoignent les prix scandaleux des anticancéreux récents –, les systèmes de sécurité sociale, c'est la ruine assurée. Mais à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer qui a lieu ce mercredi, la Députée écologiste et qui siège au Parlement européen, Michèle RIVASI, veut respecter les droits fondamentaux en Europe en garantissant un accès aux soins pour tous, dans le cadre d'une démocratie sanitaire.

« Les systèmes de soins des Etats membres de l'Union européenne font face aujourd'hui à un double défi : le nombre de nouveaux de cancers augmente, notamment à cause des produits toxiques qui perturbent nos écosystèmes et notre système hormonal et dans le même temps le prix des médicaments contre le cancer explose », a vivement réagi la députée écologiste au Parlement européen, Michèle RIVASI, dans un communiqué. Michèle RIVASI,

 Michèle RIVASI : « La comédie a assez duré. » 

Des négociations de remboursement pour le prix des médicaments doivent donc se faire en toute transparence afin d’éviter que ces prix ne soient le résultat de spéculations boursières totalement déconnectés de la réalité. Excepté cet aspect financier, le meilleur cancérigène, c'est celui qui n'est pas produit.

La même industrie chimique doit cesser de perturber le fonctionnement des écosystèmes et de mettre sur le marché des produits toxiques : la France a ouvert la voie en interdisant le bisphénol A dans les contenants alimentaires. Les autres Etats membres doivent maintenant suivre pour que le principe de précaution soit réellement un principe d'innovation.

« La Commission européenne a trop perdu de temps, elle doit mettre fin à sa complaisance face aux demandes de BAYER et consorts  et enfin sortir ses critères d'identification des perturbateurs endocriniens comme le lui ont imposé le Conseil et le Parlement européen dans le cadre des législations biocides et pesticides. La comédie a assez duré », a rappelé Michèle RIVASI. Reste donc à l’Europe de se saisir de ce dossier afin que l’industrie la santé ne se fasse pas de l’argent sur le dos des patients qui souffrent du cancer. 

La recherche en manque d'argent...

Plus grave, la recherche scientifique publique française, elle peine a trouver des fiancement alors même que 98 % des français estime cela comme une priorité. Pour preuve le cas du Dr. Hofman toujours en attente de financement public nécessaire à la poursuite d'une technique avancée pour détecter le cancer en amont. Alors que son étude avait fait beaucoup de bruit, car elle représente un pas de géant dans la lutte contre le cancer. Le professeur Hofman et son équipe ayant mis au point une technique afin de détecter le cancer du poumon par simple prise de sang. Faute d'argent, les chercheurs ne peuvent pas réaliser l'examen. Pour que ce test de dépistage soit commercialisé, il faut le valider par une étude plus importante sur 500 personnes.

La Rédaction

 

Quatre Queteurs_jounee_mondial_2014Avec près de 320 000 nouveaux cas détectés dans le monde en 2013, un chiffre qui bien que stable selon l’OMS, depuis quelques années. 25 à 30 %, des patients présentent déjà des infirmités définitives, notamment des paralysies des mains ou des pieds. La lèpre n’en reste pas pour autant « une bombe à dispersion lente et différée », selon l’Ordre de Malte. Trois jours, du 23 au 25 janvier de mobilisation qui avait permis en 2014 de récolte 800 000 € en France, qui compte plus de 1700 professionnels et 4500 bénévoles réguliers présents sur le terrain, espère réunir un élan de solidarité autour de cette cause.

Journee Mondiale du BraillePour célébrer la naissance de Louis Braille né le 4 janvier, fondateur de ce système de "lecture" une journée mondiale lui a été consacrée. Devenu non-voyant a la suite d’un accident dans sa jeunesse, il met tout en œuvre pour préserver sa relation avec le reste d’une société pourtant hostile à l’époque. Une journée pour l’Union Mondiale des Aveugles dont le siège se trouve au Canada, mais aussi toutes les associations nationales de souligner le handicap dont souffrent les aveugles et les mal voyants, en rappelant l'existence du braille. Une cécitée qui touche environ 285 millions de personnes dans le monde.

Typhoon Hagupit des degats considerableSuite au passage du typhon Hagupit aux Philippines, les équipes de Handicap International se sont rendues dans les villages isolés de la province de Samar, frappés par la catastrophe. L'association a évalué les besoins essentiels et apporte un soutien direct aux populations affectées. Handicap International intervient dans les municipalités de Villareal et de Talalora, situées au sud-ouest de la province de Samar. « Une vague de 2 à 3 mètres s'est écrasée sur la côte, détruisant les maisons des villages de pêcheurs situés le long de la mer.