Contenu principal

Message d'alerte

Le Centre Hospitalier de Janze ouvre un centre bucco dentaireLa santé reste une préoccupation majeure des Français, elle d’autant plus à la fois en matière d’audition, de vision ou même de soin dentaire dont les soins sont particulièrement élevés et très peu remboursée par la sécurité sociale. Aujourd’hui 3 juin, à Janzé le centre hospitalier a inauguré son premier centre bucco-dentaire en présence de plusieurs personnalités politiques et sanitaires. L’occasion aussi présenter tous les enjeux de ce nouveau centre lors d’une table ronde avec la Sénatrice et Présidente de l’AMF35, ou été aborder les enjeux sociaux et sanitaires d’une telle démarche.

Une table ronde auquel à participé également Isabelle Le CALLENNEC, qui a profité de cette occasion pour replacer ce centre dans le contexte du territoire au travers des problématiques de population et de son vieillissement, mais aussi Jean-Luc CHENUT, Président du Conseil départemental, qui est lui intervenu sur les aspects financiers et les coûts de la dépendance à l’échelle d’un département.

Des freins à lever, via une démarche simple...
Un aménagement du territoire et politique de santé publique pour la « La santé bucco-dentaire des personnes âgées comme des personnes porteuses de handicaps est très souvent négligée, préoccupante, et source de maux généraux plus importants » a lui souligné Professeur Jean-Marie VULCAIN, Responsable du Pôle d'Odontologie et Chirurgie buccale CHU de Rennes, avant de précisé que de nombreuses études épidémiologiques convergent dans ce sens et sont unanimes à dire « la grande nécessité de développer une vraie politique de santé publique ciblée sur la cavité buccale ».

Et pourtant, une bonne santé bucco-dentaire contribue à prévenir les états infectieux, mais aussi à redonner confiance à la personne en préservant une image de soi non dégradée et ainsi à maintenir une vie sociale. En répondant Le Centre Hospitalier de Janze ouvre un centre bucco dentaire la dentiste operant des soinsainsi à l’appel à projets de l’ARS Bretagne, Martine JOUZEL, directrice du Centre Hospitalier de Janzé, en partenariat avec Éric GENDREAU, directeur de l’EHPAD du Theil-de-Bretagne, entendait offrir une réponse à cet enjeu de santé publique « à destination des personnes âgées et des personnes handicapées hébergées en structure ».

Deux ans après la réponse favorable de l’ARS sur la prise en charge odontologique des personnes en grande dépendance, le Centre bucco-dentaire a ouvert ses portes fin 2015 : le Centre Bucco-Dentaire propose une prise en soins bucco-dentaire "personnalisée" avec un accompagnement "adapté", permettant d’assurer les soins "en toute sécurité" dans un environnement calme et serein.

Les résidents hébergés en structure bénéficient d’un bilan bucco-dentaire dès leur admission : « un contrôle et un bilan systématique sont réalisés lors de l'admission du résident en EHPAD conventionné, comprenant une visite de contrôle avec une radio panoramique. Ce qui permet ainsi des soins et des traitements prothétiques adaptés, et de répondre aux urgences signalées par les établissements » à souligné Martine JOUZEL.

Un large territoire couvert et une diminution des dépenses
Le Centre Bucco Dentaire cible ainsi la population en grande dependance situee au sud du Territoire soit 19 etablissementsLe Centre Bucco-Dentaire ciblant une population en grande dépendance, soit plus de 3 000 places (EHPAD et structures handicap). A ce jour, 19 établissements ont signé une convention de partenariat et plusieurs autres sont en projet. « Ce projet territorial s’inscrivant ainsi dans le sens d’un nécessaire décloisonnement entre le secteur médico-social d’une part et sanitaire d’autre part » précise Martine JOUZEL.

L’autre originalité étant le souci de la proximité avec la mise en place d’un processus de transport dédié, « efficace et social qui crée du lien entre les résidents et entre les établissements ». Les résidents sont accompagnés durant tout le temps nécessaire à la consultation : en amont, pour la planification des rendez-vous et la préparation des informations médicales à transmettre et durant le transport depuis l’établissement d’accueil, où ils résident, vers le Centre.

Enfin outre l’amélioration de la santé bucco-dentaire ce projet contribuera de plus à faire diminuer les dépenses de santé liées à la dépendance et à réduire considérablement les frais de déplacement souvent à la charge de l’usager. Compte tenu des enjeux en terme de santé publique et de prise en soin de la grande dépendance, ce projet a reçu le soutien de plusieurs financeurs publics, privés ou associatifs.

La Rédaction

Source communiquée

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir