Contenu principal

Message d'alerte

Le secrétaire dÉtat en charge du Logement Julien DENORMANDIE ce 1er juin 2018Voilà c’est fait ! Il avait pourtant promis de faire du handicap la « priorité de son quinquennat », les associations nombreuses à avoir cru, en 2017, à ses promesses. Le vote aujourd’hui par les députés de la loi élan, réduisant l’accessibilité dans les logements neufs de 100 % prévus par la loi de 2005, à 10 %, et la preuve d’un retour en arrière en matière d’accessibilité universelle. Une confirmation de la véritable politique du président Emmanuel MACRON. Celle d’une politique ou la rentabilité et le profit prime comme priorité gouvernementale contre celle de la solidarité et de la fraternité ! Un vote en première lecture qui partira ensuite devant le Sénat pour lequel certains sénateurs ont déjà annoncé leurs refus.

Laura FLESSEL Ministre des sports du Gouvernement d'Emmanuel MACRONDans un communiqué la ministre des Sports, Laura FLESSEL s’est rendue aujourd’hui au congrès de l’Association Nationale des élus en charge du Sport (ANDES) où elle a fait l’annonce d’un redéploiement d’au moins 5M€ à destination des clubs en difficulté. Une aide, dont elle annonce avoir choisie volontairement de recentrer « l’action de l’agence en direction des publics qui pratiquent le moins ». Parmi eux a telle précisé « les habitants des quartiers carencés en équipements sportifs, les femmes, ou les personnes en situation de handicap »

De gauche a droite le sénateur du nord Éric BOCQUET du groupe communiste Thani MOHAMED SOILIHI Sénateur de Mayotte de La République en MarcheIl avait pourtant affirmé haut et fort que le handicap serait « l’une des priorités de son quinquennat », force et de constater comme l’affirment les associations, avec le collectif Urgence Handicap mais aussi Handi-Social 31 que la réalité ne semble pas la même pour les personnes en situation de handicap. Des parlementaires eux-mêmes s’inquiètent comme le sénateur du nord Éric BOCQUET du groupe communiste ou Thani MOHAMED SOILIHI du groupe La République en Marche. Tous deux ayant interpellé par écrit ce 24 mai, Sophie CLUZEL a la foi sur le manque de place dans les IME, le second sur la situation désastreuse la défaillance des aménagements réservés aux personnes à mobilité réduite à Mayotte.

En octobre une mission conjointe de l'OIAC et de l'ONU a découvert que l'armée de l'air syrienne était à lorigine dune attaque au gaz sarin qui avait fait des dizaines de morts à Khan SheikhAprès la publication confirmation d'une mission de l’Observatoire international des armes chimiques rendu le 16 mai dernier confirmant l'utilisation du chlorelors d’une attaque qui avait intoxiqué onze civils dans une ville syrienne en février et la publication en avril dernier d'un évalution nationale française. Le ministre des Affaires étrangère Jean-Yves Le DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et Bruno Le MAIRE, ministre de l’Économie et des Finances, ont annoncé l’adoption par la France mesures nationales de gel à l’encontre de trois réseaux d’acquisition œuvrant au bénéfice du centre d’études et de recherches syrien (CERS).

La secrétaire d'Etat en charge du handicap le 3 mai a l'ambassade de France au Royaume UnisIls seront aux finales 29 ministres et des secrétaires d’État à l’image de Sophie CLUZEL en charge du handicap qui se rendra ce 17 à Asnières en Île-de-France, à la rencontre des Français, pour une expliqué la politique du gouvernement. Une opération baptisée, « les rencontres du gouvernement », qui semble-t-il risquée, face à une agitation sociale et de la confirmation de l’accord de toutes les organisations pour la manifestation du 26 mai prochain.

Réunion de la commission des affaires sociales le 5 juillet 2017La commission des Affaires sociales à examiner ce 9 mai 2018, la proposition de loi de Philippe BERTA du groupe Mouvement Démocrate et apparentés, présenté le 17 mai en séance publique, relative à la prestation de compensation du handicap (PCH). Un texte, avec deux objectifs celui de la suppression de la barrière d’âge de 75 ans, mais aussi de réduire le reste à charge des bénéficiaires. Un texte voté adopté à l’unanimité, preuve selon le député du Gard, de l’urgence qu’il y a à proposer des dispositifs d’amélioration de cette prestation ». À se demander pourquoi le combat pour la suppression de la prise en compte des revenus du conjoint pour l’A.A.H. a lui était rejeté par l’Assemblée nationale.

Les sénateurs réunit dans l'hémicycleUn peu plus d’un mois après l’échec de la tentative et le rejet par 114 voix contre 48, de l’Assemblée nationale de la création commission spéciale pour examiner ce texte, cosigné par quelque 80 députés issus de tous les groupes, y compris de la majorité LREM-MoDem. Une proposition présentée le 23 janvier 2018, par Marie-George BUFFET. Le 17 avril 2018, les sénateurs du groupe communistes et apparentés renouvellent la tentative au travers d’une proposition de loi N°434N°434 composée de trois articles, visant à supprimer la prise en compte des revenus du conjoint dans la base de calcul de l'allocation aux adultes handicapés. Une mesure qui concernerait environ 250 000 bénéficiaires vivants en couple.