Contenu principal

Message d'alerte

Visite au Pre de la Bataille Acceuil de jour foyer d'hebergement et ESAT De beaux projets handicapA l’ occasion d’un déplacement le 5 février 2016 dans le département de Seine-Maritime a Rouen, la Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion à rencontré Romain BRIFAULT, créateur de vêtements de haute couture pour les personnes en fauteuil roulant, au sein de son atelier où il présentera ses créations. Avant de poursuivre sa visite centre « Le Pré de la Bataille » : l’atelier de jour, un studio, l’atelier de confiserie, la blanchisserie et le foyer d’hébergement.

Un voyage qui a été l’occasion pour la secrétaire d’État d’annoncer un soutien financier de 1,2 M en Seine-Maritime dans le cadre du troisième Plan autisme à deux structures sur le territoire de la Métropole.

Ségolène NEUVILLE qui avait commencé sa visite dans le centre-ville de Rouen sur le site du « Gros-Horloge » pour assister à la présentation du dispositif mis en place en faveur des malvoyants et des non-voyants. En terminant cette visite en Seine-Maritime, dans la ville de Mont-Saint-Aignan, ou elle prononcées un discours à l’occasion de la clôture du colloque « La laïcité à l’épreuve des identités » à l’École Supérieur du Professorat et de l’Éducation (ESPE).

300 000 euros pour la plate-forme du CAMSP

Un premier financement, à hauteur de 300 000 euros par an, sera lui consacré à la première plate-forme d’interventions précoces pour les jeunes enfants, âgés de 18 à 36 mois, atteints d’un trouble du spectre de l’autisme de Seine-Maritime et de l’Eure. Un projet porté par le Centre d’Action médico-sociale Précoce (CAMSP) du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen. Un lieu ou elle aura notamment

Une plate-forme qui selon le ministère et ses responsables aura pour objectif d’assurer à la fois un suivi intensif de 15 heures en moyenne par enfant et par semaine et des pratiques professionnelles, ainsi que des pratiques professionnelles conformes haute autorité de santé (HAS) et de l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médicaux sociaux

900 000 euros pour rénover le MAS « Terres de Rouvre »

Le deuxième financement, d’un montant de 900 000 euros, contribuera au financement des travaux de rénovation et d’aménagement de la maison d'accueil spécialisée (MAS) « Terres de Rouvre », situés à Notre-Dame de Bondeville en Seine-Maritime. Un Visite au Pre de la Bataille Acceuil de jour, foyer d hebergement et ESATfinancement permettra à la fois à l’établissement d’améliorer les conditions d’hébergement des résidents (adultes présentant des troubles du spectre de l’autisme) en aménageant des unités de vie pour 5 à 6 personnes, mais aussi de créer plus de salles d’activité, de repos et de loisirs

Absente lors de la visite Marisol TOURAINE, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes aura dans un communiqué que « ces deux projets en Seine-Maritime sont une réponse concrète à l’attente des familles ». Ségolène NEUVILLE qui a tenu a précisé la qualité de ces deux projets « et c’est le cas ici pour ces deux projets ». Soulignant qu’elle espérer comme elle l’avait prononcé dans son discours lors du Conseil national autisme « que la France fasse partie des pays en pointe dans le domaine de l’autisme et particulièrement pour les interventions précoces recommandées chez les jeunes enfants ». Un espoir qui sera difficile a réalisé avec un 3e plan autisme qui n’a jamais eu l’assentiment des associations et alors que le gouvernement a subi de nombreuses critiques dans le dernier rapport de l’ONU.

Rencontre avec créateur de mode pour les personnes en fauteuil

Ségolène NEUVILLE qui lors de sa visite en Seine-Maritime aura eu l’occasion de faire connaissance avec Romain BRIFAULT âgé de 23 ans, qui lui aura présenté ses créations destinées à des personnes en fauteuil. Une découverte que la ministre a semble-t-elle appréciée ! Ou elle aura notamment assisté a défilé de modèles uniques de robes cocktail et de soirée et des tailleurs. Un des rares a créés des modèles pour des personnes en situation de handicap physique.

Un atelier ou aujourd’hui il fait travailler des couturiers et brodeurs des grandes maisons Dior et Chanel « Il est chez lui, seul et autonome », apprécie Jacques, son père, ancien logisticien au Havre « Quel que soit le handicap, chacun doit pouvoir vivre au milieu de tout le monde, se marier, vivre sa passion, a rappelé Ségolène Neuville. « L'immense majorité des personnes qui ont un handicap ont des compétences qui ne sont pas exploitées. Dans le handicap, il y a de l'excellence. Il faut changer le regard » a souligné la ministre à la presse locale.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir