Contenu principal

Message d'alerte

Graphisme Etude DREES sur le nombre et proportion des allocataire de l'AAH dans la population entre 1990 et 2017Selon une étude publiée aujourd’hui par la DREES, le nombre d’allocataires percevant l’allocation aux adultes handicapés (AAH) aurait été multiplié par deux entre 1990 et 2017, pour atteindre 1,13 million. Une étude qui confirme la progression constante du nombre des allocataires et cela malgré une période de relative stagnation entre 2005 et 2007. Avant de reprendre fortement entre 2008 et 2013. Avant de repartir à la hausse depuis 2015 et hausse de + 3.6 %, dut notamment au recul de « l’âge minimal légal du départ à la retraite de la génération née en 1954 ». Le montant de l’AAH actuellement de 819 € sera porté à 860 € au 1er novembre et atteindra 900 € fin 2019.

Nuisances sonores. 59% des actifs se disent personnellement gênés sur leur lieu de travail.A l’occasion de la 3e édition de la campagne Semaine de la santé auditive au Travail qui est programmé du 15 au 19 octobre 2018, l’association JNA, ont présenté hier les résultats d’une étude "Bruit, Santé Auditive et Qualité de Vie au Travail. Quelles réalités ?" avec l’institut IFOP sur la réalité des impacts du bruit et des nuisances sonores subis sur le lieu de travail par les actifs. Des résultats parlent, d’eux même ! la gêne est bien réelle auxquels s’ajouter les nombreux impacts sur la santé, la performance et la qualité de vie. Une situation qui a terme être source d’un handicap auditif qui concerne 4.5 millions de Français. Un sondage similaire réalisé en mai 2017 par d’Opinion Way confimé déjà des chiffres similaires,

Stage de Formation organisé par le CDG de Loire Atlantique en partenariat avec Cap Emploi Sameth CNFPT. Pour laquelle onze travailleurs handicapés ont été sélectionné Pour la 4e fois depuis 2012, le Centre de gestion de Loire-Atlantique, en partenariat avec le Cap-Emploi-Sameth et le CNFPT, met en œuvre une formation en alternance à destination des demandeurs d’emploi en situation de handicap. Une nouvelle édition ou cette année, ce sont les métiers concernant les finances publiques et de la paie qui qui ont été retenues. Onze stagiaires sélectionnés qui ont débuté leurs formations depuis le 24 septembre et termineront ce parcours le 12 novembre prochain au Centre de gestion par une journée sur les techniques de recherche d’emploi, avec l’aide de Cap-Emploi.

Le Pape François sur la Place Saint Pierre de Rome a la Cite du Vatican peut avant son audience générale ce 10 octobre 2018Si le Pape François apparaît une nouvelle fois ici dans son véritable rôle, celui du rappel des dogmes de l’Église catholique, la façon de le dire peut-être paraitre surprenant une nouvelle fois. N’hésitant comme il l’avait en juin dernier, l'avortement pratiqué en cas de handicap de l'enfant à un eugénisme «en gants blancs ». Le Pape qui a cette fois fustigé « la dépréciation de la vie humaine » rappelant le 5e commandement : tu ne tueras point. Le Pape François s’adressant a ceux qu’il la pratique, notamment le corps médical, de s’interroger s’il été « juste d'engager un tueur à gages pour résoudre un problème ? ».

Photo de la page d'acceuil du site Schizophrénie bonheur Cie lancé dans le cadre campagne contre les préjugé lié a cette maladie par la fondation FondaMentalA l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, la Fondation FondaMental lance, en partenariat avec l'UNAFAM, une campagne digitale de sensibilisation pour faire évoluer le regard du grand public sur une des maladies les plus stigmatisées. Si en France le nombre est estimé a 600 000, il serait 23 millions de personnes concernées selon l’OMS dans le monde. Une maladie psychique qui fait d’elle un handicap dit invisible dont les Français continuent d'avoir peur et souvent écarté de la société. Des barrières contre lesquelles veulent lutter la Fondation FondMental et l’UNAFAM en lançant sa campagne Schizophrénie, bonheur & Cie.

La petite Ema originaire d’Albanie et polyhandicapé menacé d'expulsion elle et ses parentsAprès le cas du jeune Altin âgé de 9 ans en avril 2018. C’est désormais le cas d'une jeune albanaise Ema âgée de 4 ans, polyhandicapé et ses parents arrivés en France en juillet 2017 de subir le même sort. Des parents venus en France afin de permettre à leur fille de bénéficier des soins adaptés à sa pathologie. Une famille a qui a demandé aujourd’hui de quitter le territoire avant le 20 octobre 2018. Une situation que ne comprend pas l’association APF France Handicap à Metz où il réside actuellement et qui a décidé de publier une pétition sur le site change.org et avait obtenu plus de 1294 signatures.

Arthur malvoyant et Loya son chien guide une véritable boussole et acteur de son indépendance. Un lien indispensable pour Arthur AUMOITE, Alors qu’a lieu que devait avoir aujourd’hui le 2e Comité interministériel du handicap et que le gouvernement a annoncé son report à une date ultérieure. L’expérience du jeune Arthur AUMOITE montre combien notre société et loin d’avoir pris fait et cause pour l’inclusivité de tous. Elle met aussi en avant le manque d’entrain de ce gouvernement et de sa secrétaire d’État sur des sujets aussi importants que la discrimination. Alors que celle-ci avait promis de rencontrer les enseignes de supermarché à la rentrée pour faire respecter la loi pour les chiens guide ou d’assistance.