Contenu principal

Message d'alerte

Éric TOLEDANO et Olivier NAKACHE au déjeuner des nommés des César du cinéma le 18 février 2018Une nouvelle fois le duo auteur du succès planétaire « d’intouchable » Éric TOLEDANO et Olivier NAKACHE vont prochainement à nouveau aborder le thème du handicap avec cette fois le thème de l’autisme. Un projet révélé en septembre dernier, et confirmé par le site Satellifax. Un an après la sortie du Sens de la fête, les deux réalisateurs révélés au grand public commenceront à réaliser en septembre le tournage d’un long-métrage intitulé « Hors Normes ». Parmi ses acteurs principaux Vincent CASSEL, que l’on ne présente plus, et Reda KATEB jouant deux éducateurs d’enfants et d’adolescents autistes.

Un défi en forme de coup de cœur
Si ce n’est pas la première qu'ils parleront du handicap après « Intouchable », les deux réalisateurs après les succès de « Samba », « Le sens de la fête », le duo de réalisateurs travaillent déjà sur leur prochain film. Ils veulent en se penchant sur l’autisme exprimé un coup de cœur qu’ils ont eu pour une association « Le silence des justes » qui a pour but d’aider et d’accompagner les jeunes atteints d’autisme ainsi que leurs familles. Déjà, en 2015, les deux réalisateurs avaient déjà réalisé un court-métrage sur ce trouble, un sentiment qu’il avait partagé dans une interview au Monde fin février 2018.

Le duo ayant choisi pour cela deux acteurs Vincent CASSEL et Reda KATEB dans la peau de deux éducateurs spécialisés qui s'occupent d'enfants et d'adolescents autistes. Une information confirmée par l'interprète de Mesrine dans une photo éphémère posté sur Instagram.

Hors Norme : qu’est-ce qu’être normal ? …
Un duo qui avait insisté sur le fait que ce film serait à l’image d’un « parcours initiatique de deux personnes qui prennent en charge des enfants et adolescents autistes qualifiés de cas lourds ». Même si le long-métrage ne sera pas nécessairement une comédie ni un drame, ils avaient alors assuré que « dans les situations extrêmes, les rires les sauveraient peut-être, comme des bouffées d'air et de légèreté ». Comme dans Intouchables...Un film qui selon les réalisateurs avait surtout pour objectif de questionner sur le concept de norme. Qu’est-ce qu’être normal  

Une norme, que le sociologue américain Howard BECKER considérait qu’elle n’existait pas en tant que telle, mais quel était avant tout le reflet d’une construction sociale de nos sociétés. Un point de vue qu’il serait plus qu’intéressant d’adopter pour traiter le sujet de l’autisme, en montrant peut-être que le commun des mortels et les personnes présentant des troubles autistiques sont infiniment plus proches que ce que certains pourraient imaginer.

Ouvrir les consciences…
Comme l’ont fait d'autres films par exemple sur la trisomie avec le septième jour. Les troubles de l’autisme restent souvent un mystère pour les Français. Beaucoup d’entre nous n’ont en réalité pas véritablement de compréhension du terme et de l’expression de ce qu’« être autiste ». Un film qui tout comme intouchable, inspiré d’une histoire vraie, a son époque avait su donner un aperçu intelligent, drôle et touchant de ce que pouvaient vivre les personnes atteintes d’un handicap moteur. Un film d’Éric TOLEDANO et Olivier NAKACHE, qui pourrait ainsi, faut-il l’espérer nous permettre d’ouvrir un peu plus les yeux et nos consciences non pas vers un sentiment de charité, mais d’égalité et d’inclusion au sujet des troubles autistiques.

Stéphane LAGOUTIÉRE

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir